LAON : La préfecture aux côtés des forces de l’ordre


C’est dans une ambiance de lourde et pesante de silence du au confinement qu’un contrôle de police s’est déroulé ce dimanche après-midi au carrefour de la rue Romanette et de l’avenue Jean Monnet.

Le sous-préfet et directeur de cabinet du préfet de l’Aisne, Abdelmajid Tkoub, est venu soutenir les policiers laonnois très sollicités pour effectuer des contrôles statiques et mobiles.

Durant les 30 minutes passées à leurs côtés, seules deux voitures ont été contrôlées et étaient en règle pour la plus grande satisfaction du représentant de la préfecture. « Les gens sont raisonnables, nous sommes un dimanche après-midi et je constate que le confinement est respecté. »

Le directeur de cabinet tient néanmoins a rappeler les propos de Ziad Khoury, préfet de l’Aisne « On ne sort pas, sauf pour travailler lorsque c’est nécessaire, car toute la vie économique ne peut pas s’arrêter, et uniquement si nous ne sommes ni malades ni en contact étroit avec une personne pouvant être atteinte du coronavirus. On ne sort pas, sauf pour un rendez-vous médical important, pour faire des courses indispensables, pour porter assistance ; bref, dans les cas autorisés, le plus brièvement possible et s’il n’y a pas d’autre solution. On le fait toujours avec un justificatif, en évitant les regroupements et les lieux interdits. » et de conclure « A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle : respectez ces règles avec civisme et solidarité, en Nation unie. Alors nous obtiendrons des résultats, et nous en sortirons, plus forts.Nous avons le droit d’avoir nos opinions et nos émotions, mais l’heure n’est pas celle des individus et des consommateurs, elle est celle des citoyens responsables. Le coronavirus a un début, il aura une fin, mais elle dépend de nous. »

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article