COVID-19 : Un variant peu répandu détecté dans le cluster touchant l’Ehpad Fontenelle de Chauny


Depuis l’apparition du 1er cas de Covid le 5 janvier 2021 et malgré les mesures prises par l’établissement, l’Ehpad Fontenelle de Chauny fait face à un cluster ayant touché à ce jour 106 résidents sur 111 et 57 professionnels sur 70. 27 résidents sont décédés. Aucun nouveau cas n’a été détecté parmi les résidents depuis plus de 10 jours et parmi le personnel depuis près d’une semaine.

Depuis l’apparition du 1er cas de Covid le 5 janvier dernier et malgré les mesures prises par l’établissement (isolement de tous les résidents avec repas pris en chambre, suspension des visites, renforcement des protocoles d’hygiène, dépistage de professionnels et résidents…), l’Ehpad Fontenelle de Chauny fait face à un cluster ayant touché à ce jour 106 résidents sur 111 et 57 professionnels sur 70. 27 résidents sont décédés. Aucun nouveau cas n’a été détecté parmi les résidents depuis plus de 10 jours et parmi le personnel depuis près d’une semaine.

Ce cluster fait l’objet d’un suivi particulier dans le contexte actuel de présence de variants du virus SARS CoV2 (responsable du COVID-19). Pour rappel, les virus évoluent constamment par mutations de leur génome. C’est pourquoi l’apparition de variants du SARS-CoV-2 est un phénomène attendu. Ainsi depuis le début de la pandémie, le SARS-CoV-2 a déjà muté de nombreuses fois et il existe des dizaines de lignages de SARS-CoV-2. Ces mutations peuvent n’avoir aucune conséquence, voire même avoir un effet négatif sur le virus. D’autres en revanche peuvent avoir un impact par exemple sur la transmissibilité du virus ou sur la gravité de la maladie.

Un variant connu, peu répandu et déjà repéré en France

Le séquençage réalisé par le Centre national de référence - virus des infections respiratoires (CNR Institut Pasteur) sur 30 prélèvements effectués à l’Ehpad Fontenelle a mis en évidence la présence d’un variant concernant 25 d’entre eux. Il s’agit d’un variant connu, appartenant au lignage 19B. D’après Santé publique France, le lignage 19B est peu répandu dans le monde et en Europe. Des virus avec les mêmes mutations que celles retrouvées au sein du cluster de Chauny ont été détectés depuis fin décembre au Moyen-Orient (1 Oman, 1 Egypte, 2 Emirats Arabes Unis, 1 Turquie) mais également aux USA (1) et depuis janvier en Europe, en Suisse (2), en France en Bourgogne-Franche Comté (06/01/21) et Occitanie (14/01/21).

D’après la première analyse du CNR et à ce jour, aucune donnée épidémiologique ou virologique ne permet de dire que ce variant pourrait avoir une transmissibilité accrue. De même aucune donnée ne permet de déterminer le degré de virulence de ce variant par rapport aux autres variants de SARS-CoV-2. Au vu des éléments disponibles, les caractéristiques retrouvées sur le virus isolé dans le cadre du cluster ne conduisent pas actuellement le CNR à prendre en compte ce virus comme faisant partie des « variants préoccupants », au même titre que les variants découverts aux Royaume-Uni, en Afrique du Sud et au Brésil.

Une recherche systématique de variants sur le territoire demandée par l’ARS

Par mesure de précaution et pour identifier une éventuelle circulation plus large de ce variant, une dizaine de prélèvements issus de patients ou de professionnels du centre hospitalier de Chauny sont en cours de séquençage. L’Agence régionale de santé a également demandé une systématisation de la recherche de variants sur le territoire. Ainsi, tous les tests RT-PCR positifs réalisés par les laboratoires situés sur la communauté d’agglomération de Chauny-Tergnier-La Fère entre le jeudi 4/02 et le mardi 9/02 inclus feront l’objet d’un séquençage.

Pour faciliter l’accès de la population au dépistage et en complément de l’offre proposée par les laboratoires, l’agence et les collectivités locales organiseront dans le courant de la semaine prochaine une opération de dépistage exceptionnelle sur ce territoire. Les dates, lieux et modalités pratiques sont en cours de définition. Les tests RT-PCR positifs identifiés lors de cette opération seront également transmis au CNR pour rechercher la présence éventuelle de variants.

Une attention particulière envers les résidents et les professionnels de l’Ehpad

Plusieurs initiatives sont déployées par l’établissement pour maintenir les liens sociaux et faciliter les relations entre les résidents et leur entourage : des appels téléphoniques avec toutes les familles sont programmés toutes les 48 heures afin de les tenir informés et de les soutenir. Une ligne téléphonique et une adresse e-mail dédiés leur ont été communiquées. L’intervention du service de santé au travail, la mobilisation de psychologues, le recours à des écoutants bénévoles ainsi qu’à la cellule d’urgence médico-psychologique répondent aux besoins de soutien et d’accompagnement des personnels comme des familles et des résidents.

Les équipes médicales et soignantes ont adapté leurs organisations pour maintenir la continuité des prises en soins des résidents suite aux mesures d’isolement et de confinement. L’équipe opérationnelle d’hygiène assure une intervention quotidienne auprès des agents, soutenue par le réseau d’hygiène du territoire et régional. Le service d’hospitalisation à domicile de la Croix rouge française de Chauny a également été sollicité pour assurer certaines prises en charge en coordination avec le personnel de l’Ehpad.

Image-rubrique-Shopping-en-ville-2020.jpg (307 KB)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article