AMIGNY-ROUY : 5 ans de prison ferme pour avoir foncé sur les gendarmes


Le 26 mars 2020 vers 22 heures 30, l’intervention du PSIG SABRE de Laon est sollicitée rue de la République à Amigny-Rouy (02) où à la suite d’un différend de voisinage, des coups de feu ont été tirés depuis une propriété. Arrivés sur les lieux, ils sont confrontés à un fourgon qui démarre en trombe et s'engage dans leur direction.

A l'approche des militaires, le conducteur effectue une embardée volontaire pour tenter de percuter l'un des gendarmes présent sur l'accotement, qui n’a d’autre possibilité que de se jeter dans le fossé.


Le vendredi 27 mars 2020 l’auteur présumé des faits, identifié préalablement par les enquêteurs, se présente à la gendarmerie de Chauny au volant du fourgon.

Placé en garde à vue l’intéressé a été déféré le 28 mars 2020 au Tribunal Judiciaire de LAON et écroué au centre pénitentiaire de LAON en vue d’être jugé en comparution immédiate le lundi 30 mars 2020. Jugé pour violences aggravées sur dépositaire de l’autorité publique et défaut de permis de conduire, il a été condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme, 15 ans d’interdiction de détenir une arme et à 5 ans d’interdiction à se présenter à l’examen du permis de conduire.


Concomitamment à cette affaire, les gendarmes avaient été pris à partie par un individu provenant de la même propriété et qui leur avait jeté des pierres. Il avait été interpellé et placé en garde à vue pour outrage et détention d’arme de catégorie « D » dans une procédure distincte. Il répondra ultérieurement de ses actes devant la justice.
L’ensemble des protagonistes a été également verbalisé dans le cadre du COVID 19.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article